Mon interview pour la revue Vae Solis Corporate sur la stratégie militaire de Tsahal sur les réseaux sociaux

Vae Solis Corporate: Tsahal est considéré comme l’armée du monde la plus active sur les réseaux sociaux. Pouvez- vous nous expliquer votre stratégie ?

Moi: L’armée israélienne (Tsahal) dispose d’un site internet et de plusieurs comptes sur différents réseaux sociaux en français qui lui permettent d’interagir directement avec le public francophone, indépendamment des médias traditionnels. Ce nouveau moyen de communication permet de montrer le vrai visage des soldats et de l’armée. Ainsi, le service militaire des minorités non-juives (druzes, musulmanes, chrétiennes et bédouines) la place importante des femmes, la coopération entre l’armée israélienne et les officiels palestiniens y sont mis en relief. De même, lancers de cocktails Molotov, tirs de roquettes ou attentats font partie d’un quotidien qui n’est pas toujours repris par les médias traditionnels et sont relayés sur ces plateformes. C’est durant l’opération « Pilier de Défense » en novembre 2012 – qui visait à arrêter les tirs de roquettes envoyés par le Hamas depuis Gaza sur le sud d’Israël ces 10 dernières années – que le travail de l’unité du porte-parole de Tsahal sur internet a été le plus repris sur les réseaux sociaux tant par les médias traditionnels que les internautes. Annonce sur Twitter des différentes étapes de l’opération, publications des vidéos des frappes aériennes sur YouTube… Autant d’outils qui permettaient à tous de couvrir et de s’informer sur ce conflit.

Propos recueillis par Guillaume Didier

Sacha Dratwa interview

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *